« Zone de non droit » : Mme Pécresse veut elle envoyer l’armée au Capitole ?

Communiqué de presse du groupe Alternative Métropole Citoyenne

2 décembre 2021

 

Les éluEs du groupe Alternative Métropole Citoyenne ont découvert avec stupéfaction les propos tenus par Mme Valérie Pécresse lors du débat des Républicains tenu ce 30 novembre. Celle-ci explique en effet que le quartier du Mirail serait, parmi d’autres quartiers, « une zone d’absolu non droit » où elle envisage le « soutien de l’armée s’il faut faire des opérations coup de poing »1.

Cette stigmatisation du quartier du Mirail et de ses habitantEs est caricaturale et dégradante. Les habitantEs du Mirail qui connaissent déjà de nombreuses difficultés liées notamment à l’accès à l’emploi, à la suppression des services publics, à la pollution, ne méritent pas de voir leur quartier ainsi instrumentalisé et menacé. Nous tenons à apporter ici tout notre soutien aux habitants du Mirail.

Nous demandons donc à M. Moudenc, maire de Toulouse et aux membres de sa majorité membres du parti Les Républicains de se désolidariser des propos de cette candidate à l’investiture présidentielle de leur parti. Rappelons que le porte-parole du groupe « Aimer Toulouse », M. Esplugas n’est autre qu’un des « orateurs » nationaux de Mme Pécresse.

Cette sortie est pour le moins malvenue quant à Toulouse sous le précédent mandat de M. Moudenc, trois élus de sa majorité ont été contraints à la démission pour des comportements ou paroles publiques potentiellement répréhensibles et contraires à la loi. Des soutiens électoraux de M. Moudenc ont été récemment condamnés pour fraude fiscale, et une de ses adjointes présidente de la Fédération de Haute-Garonne des Républicains est au cœur d’une information judiciaire et risque une mise en examen pour tentative de déstabilisation2.

Est-ce à dire que Mme Pécresse souhaite également envoyer l’armée au Capitole ?