Aéroport Toulouse Blagnac, Casil Europe : chronique d’un scandale annoncé

La nouvelle est tombée hier : le consortium chinois « Casil Europe » vendrait ses parts de l’aéroport de Toulouse Blagnac pour la bagatelle de 600 millions d’euros !

Rappelons les faits brièvement : la privatisation de l’aéroport s’est finalisée il y a 4 ans sous la houlette de Mr Macron, alors ministre de l’Economie. Certes, Casil Europe détenait 49,9 % des parts mais la révélation d’un pacte secret avec l’État, a permis à ce consortium de faire en réalité à peu près ce qu’il a voulu : l’Etat détenant 10,1 % des actions, il s’était engagé à ne pas gêner l’actionnaire principal donc Casil Europe !

Et il en a profité notamment pour distribuer des dividendes aux actionnaires !

La revente de l’aéroport pourrait permettre à cette société privée de réaliser un petit bénéfice de presque 200 millions d’euros !

Aujourd’hui, l’État et Mr Macron sont devant leurs responsabilités et doivent répondre de leur politique irresponsable en la matière, en réfléchissant avant de vendre d’autres aéroports aux plus offrants. Mais, surtout se pose aujourd’hui la possibilité pour la puissance publique de reprendre la main afin que cesse cette loterie financière et afin que soient pris en considération les problèmes de nuisance engendrés et donc la santé des Toulousain-e-s.

Nous resterons mobilisés contre la privatisation de cet aéroport.