Appel CGT31 et FSU31 à amplifier la mobilisation et l’union de toutes les forces progressistes du Pays!

Macron et son gouvernement menacent la paix civile, ils ne gagneront pas !

La CGT et la FSU de Haute-Garonne lancent un appel solennel à la mobilisation de toutes les forces progressistes pour gagner le progrès social, économique et environnemental. 

La CGT et la FSU de Haute-Garonne appellent à la défense des fondements de notre République sociale, démocratique et laïque.

La colère sociale qui s’exprime dans la rue depuis plus de quatre mois prolonge le mouvement d’ampleur contre la loi travail, les ordonnances Macron ainsi que les lois et les textes régressifs en matière de retraites, de chômage, de fiscalité et de droits sociaux.

Cette colère donne un écho et une cohérence à toutes les nombreuses luttes que mènent les salariés victimes des fermetures d’usines, des licenciements boursiers, de la violence patronale, auxquelles s’ajoutent toutes les luttes contre la casse des services publics.

La jeunesse mobilisée pour construire son avenir

Ce mouvement légitime aspirant au progrès social et économique pour tous, prend une force nouvelle avec la mobilisation pour le climat notamment de notre jeunesse. Cette jeunesse qui refuse les réformes Blanquer de l’éducation et de l’enseignement supérieur consacrant toujours un peu plus la sélection par l’argent. Partout dans le monde, en Algérie comme en France, quand la jeunesse se mobilise pour l’avenir, tous les espoirs sont permis !

Le  » grand débat » confirme que la seule réponse possible est sociale !

Depuis le début, Macron et son gouvernement ont tout tenté pour à la fois dévoyer les revendications et étouffer dans l’oeuf ce mouvement. C’est un constat d’échec confirmé par le « grand débat ». En effet, que ce soit dans les réunions comme dans les contributions écrites, les revendications sur l’augmentation des salaires, des retraites, la baisse de la TVA, la justice fiscale, l’extension des droits et minima sociaux arrivent largement en tête.

Un pouvoir empêtré dans ses contradictions

Le pouvoir est pris dans la nasse. D’un côté, les injonctions du FMI (juin 2018) et la commission européenne (rapport de février 2019) exigent d’accentuer toujours plus les mesures budgétaires et les textes de lois dont la réforme des retraites et la transformation de l’administration, sur fond de respect du carcan des critères de diminution de la dépense publique et de généralisation des privatisations. De l’autre un mouvement social d’ampleur qui ne faiblit pas et qui démontre que les solutions inverses sont les seules viables.

Macron rejoue le film de « moi ou le chaos ».

Certes, il n’était pas à Baden -Baden mais seulement au ski. Toutefois, personne n’est dupe, la théâtralisation de son retour tard dans la soirée suivi de son discours martial sentait la préméditation… Mettre tous les manifestants des Champs Elysée dans le même sac, renvoie à quelques souvenirs historiques préfigurant la bonne vieille ficelle d’une  » violence légitime » du pouvoir dans le but de recueillir l’adhésion populaire à un étouffement des aspirations et du mouvement social par la dérive autoritaire!

Macron et son gouvernement menacent la paix civile, ils ne gagneront pas !

Comme par hasard, le premier Ministre persiste et signe dans le « tous coupables » pour justifier ses annonces d’une très grande dangerosité. Des mesures dangereuses pour les libertés mais également de par la mise en danger certaine de l’intégrité physique et de la vie, que ce soit du côté des manifestants comme du côté des forces de sécurité. Une mise en danger que par ailleurs il confirme dans son propos. En clair le Premier Ministre de la France assume la mise en danger de la paix civile, ce qui est la démonstration du jusqu’au-boutisme dans la guerre de classes que nous mènent le capital et les tenants du pouvoir dominant.

La CGT et la FSU de Haute-Garonne lancent un appel solennel à la mobilisation de toutes les forces progressistes pour gagner le progrès social, économique et environnemental

Le retour à la paix et au calme ne peuvent passer que par la réponse aux revendications sociales portées depuis plus de trois années et réaffirmées fortement depuis plus de quatre mois. La réponse au cri d’alerte massif pour la protection de l’environnement fait également partie d’une même et unique solution fondamentale.

La CGT et la FSU de Haute-Garonne appellent à la défense des fondements de notre République sociale, démocratique et laïque.

La puissance publique au service du peuple et non contre lui, est le fondement de notre pacte républicain. Les mesures annoncées par le Premier ministre s’ajoutent à la loi liberticide venant d’être votée. Macron en rajoute en appelant l’armée en renfort, une première depuis la guerre d’Algérie !! Face à cette grave dérive du pouvoir, la CGT et la FSU 31 lancent un appel solennel d’unité et de mobilisation des salariés, des citoyens, ainsi que des agents de la puissance publique au service de leur sécurité et de la réponse à leurs besoins de Service Public.

Toulouse le 20 Mars 2019

APPEL CGT FSU 31 21 Mars 2019