Article du groupe Nouveau Monde En Commun du CR de LRMP

Urgence : Participez à la journée de mobilisation du 14 Juin

Cela fait maintenant plus de trois mois que le mouvement contre la loi travail s’exprime, dans la rue, par la grève et par tous les moyens (manifestations, pétitions, votation citoyenne…) que les salarié-es ont développé collectivement. Ces trois mois de mobilisation ont montré que la majorité de ce pays s’oppose toujours à ce projet de loi, les sondages continuent de le mettre en lumière.
Le gouvernement persiste et signe, il n’écoutera pas la majorité, il a déjà annoncé que le projet de loi ne serait pas retiré, soutenu par une droite qui demande son durcissement. L’utilisation de l’article 49-3, au-delà du déni de débat démocratique dans l’Assemblée Nationale, est aussi la preuve d’un gouvernement qui ne réussit même plus à rassembler une majorité parlementaire. C’est donc un projet de loi minoritaire dans la population et dans le débat parlementaire.
La tentative du Sénat, de durcir le texte, en supprimant les 35h et en rétablissant les 39h, doit être pour nous une raison de plus de poursuivre la mobilisation. Il ne faut pas laisser le PS être le soi-disant défenseur d’un texte de gauche, ce texte n’est pas de gauche, le gouvernement ne mène pas une politique de gauche.
La logique libérale du texte de loi, par l’inversion de la hiérarchie des normes en partie, fait de ce texte une attaque sans précédent des droits des salarié-es dans notre pays.
Il est donc urgent de continuer la lutte comme par la journée de mobilisation du 14 Juin, que les élu.e.s du groupe Nouveau Monde en Commun soutiennent et à laquelle ils appellent à participer. Nous soutenons une alternative sociale, écologiste et solidaire à ce texte de loi, pour un vrai code du travail du XXIème siècle, et continuerons de promouvoir cette alternative, dans la rue et dans les institutions de la République.
Les élu-es du groupe Nouveau Monde En Commun