Communiqué de Myriam Martin et Jean-Christophe Selin : Le conseil départemental organise-t-il la répression syndicale?

Le 30 mai, le collectif qui lutte contre la fermeture du collège Badiou à Reynerie, a organisé un lâcher de banderoles au siège du conseil départemental 31.

Dans le cadre de ces actions, l’exécutif politique reproche à deux responsables syndicaux d’avoir fait rentrer des personnes non autorisées au conseil départemental. Ces deux syndicalistes ont un entretien jeudi et risquent des sanctions disciplinaires allant jusqu’à trois jours d’exclusion.

Cette réaction virulente de la présidence du CD31 appelle deux remarques de notre part : d’une part ces événements révèlent une incapacité des dirigeants de la collectivité à dialoguer et à débattre. D’autre part nous sommes très étonnés de la voie choisie  par ces derniers, celui de la répression syndicale, contradictoire avec les valeurs de la gauche politique.

Nous demandons à Mr Méric, président du conseil départemental, de renoncer à cette procédure, celle d’une répression du mouvement social qui s’est développée ces deux dernières décennies, répression indigne des principes démocratiques les plus élémentaires.

Nous serons présent-e-s au rassemblement qui aura lieu jeudi 6 juillet à 14h30 devant le siège du CD31.

 

Myriam Martin, conseillère régionale Occitanie

Jean Christophe Selin, conseiller régional Occitanie