Contre la Loi Travail : Votation citoyenne et mobilisations avec un temps fort le 14 juin

Une grève des cheminots qui dure, un nouvel appel à la grève dans l’énergie, et un préavis des pilotes d’Air France : alors que l’Euro de football démarre vendredi, la semaine s’annonce encore périlleuse sur le front social pour le gouvernement.

A l’Elysée, au PS et à Matignon c’est la pleine confusion sur la Loi Travail qui est en ce moment examinée et modifiée au Sénat (pour en savoir plus http://bit.ly/1TSqvWV ). Le pouvoir montrant des fragilités, en juin c’est le moment d’enfoncer le clou: le mouvement contre la Loi Travail ne faiblit donc pas !

Bien au contraire ce mouvement dispose toujours d’un soutien de la population, un soutien que rien n’altère. Ni les rodomontades de Valls, ni le coup de force antidémocratique du du 49.3, ni une utilisation particulièrement scandaleuse de la police, ni la minable campagne politico-médiatique dirigée contre la CGT et son principal dirigeant, Philippe Martinez.

Ce mouvement multiforme continue avec tout le mois de juin des rassemblements et des actions qui se multiplient :

  • Des mouvements de GREVE reconductible et des BLOCAGES qui se développent toujours plus. Pétrole, énergie, déchets, aviation, RATP : les mouvements « s’étendent ».
  • Une nouvelle journée d’action partout dans le pays, avec grève et une MANIFESTATION NATIONALE à PARIS prévue pour le MARDI 14 JUIN. Une plateforme de covoiturage est mise en place sur afin d’organiser les montées à Paris : http://covoiturage-libre.fr/manif_14juin.php. Des bus seront peut être mis en place au départ de Toulouse. Pas plus d’informations précises pour l’instant. A suivre sur les différents sites des organisations.
  • Une VOTATION CITOYENNE est en place. Valls, Macron et Hollande parlent beaucoup de la Constitution de la Ve République mais ils ont « oublié » d’avoir recours à une de ces dispositions : le référendum. Et pour cause, ils savent bien que le résultat leur serait très largement défavorable et que la crise politique qui en résulterait les emporterait. Et bien, le mouvement organise lui-même le vote ! Organisez votre propre votation citoyenne dans toute la France, sur votre lieu de travail, votre lieu de vie, sur une place, dans votre lieu d’étude…Toutes les infos, mode d’emploi, matériel sur http://votationtravail.fr/
  • Le 7 JUIN : opération « Qu’a voté votre député ? ». A cette date d’anniversaire des accords de Matignon du Front Populaire ( signature des 40h, obtention des congés payés, des conventions collectives ….), des actions se préparent devant le siège du Parti socialiste à Paris et devant les diverses fédérations du PS en province.
  • Le 10 JUIN : opération « Carton rouge à la loi travail » pour l’ouverture de la coupe d’Europe de football, et le premier match de l’équipe de France. Ayant pour objectif de rendre visible des milliers de cartons rouges contre la Loi Travail sur les réseaux sociaux ou dans les « fan zones ».

Nous ne lâchons rien. Retrait de la loi ! Hollande, Valls, Macron, démission !

 


LES RENDEZ-VOUS TOULOUSAINS DES JOURS A VENIR

MOBILISATIONS, ACTIONS SYNDICALES et MANIFS

  • JEUDI 9 JUIN, UNE NOUVELLE MANIFESTATION TOULOUSAINE, RDV à Saint-Michel, 12h.
  • LUNDI 13 MATIN, DES BLOCAGES par les organisations syndicales.
  • LUNDI 13 JUIN à 12h, UN MEETING « INTERNATIONAL » contre la Loi Travail, métro François Verdier.
  • LUNDI 13 dans l’après-midi, DISTRIBUTION de TRACTS et VOTATION CITOYENNE organisée par l’intersyndicale.
  • MARDI 14 JUIN, UNE MANIFESTATION DEPARTEMENTALE, à TOULOUSE, Place Saint-Cyprien, à 10h30 pour celles et ceux qui ne pourront pas aller à Paris.
  • LUNDI 20 JUIN, UNE MANIFESTATION REGIONALE s’organise, modalités pas encore connues.

 

NUIT DEBOUT TOULOUSE

Dans le cadre des journées de mobilisation, Nuit Debout Toulouse organise beaucoup d’actions pacifiques et festives.

  • MERCREDI 8 JUIN, Soirée festive « Tous en scène pour le 100 mars », place du Capitole, 18h.
  • JEUDI 9 JUIN, Opération « A l’abordage », RDV 6h30 métro Jean-Jaurès.

Pour suivre le mouvement et s’informer des evenements à venir :

https://www.facebook.com/NuitDeboutToulouse/
ou
http://nuitdebouttoulouse.fr/

Tous les soirs, Nuit Debout organise une AG place du Capitole à partir de 18h puis
se tiennent les commissions et/ou les ateliers, parfois des projections cinéma ou des
débats.

COLLECTIF Y A PAS D’ARRANGEMENT

https://www.facebook.com/yapasdarrangement
Venez nombreuse-eux pour participer à l’animation et l’organisation des actions et du
collectif !


LE COMMUNIQUE CGT, FSU, FO, SOLIDAIRES, UNEF, UNL, FIDL du 3 juin 2016

Loi Travail : la mobilisation ne faiblit pas !

Après trois mois de manifestations et de grèves, la mobilisation contre le projet de loi travail ne faiblit pas. Au contraire, suite aux assemblées générales, les mouvements de grèves, y compris reconductibles, s’étendent et des actions sous des formes diverses se développent. Par son silence et son mépris, le gouvernement est responsable de la situation de blocage. La mobilisation rencontre toujours le soutien de la population consciente des régressions sociales qui menacent les salarié-es d’aujourd’hui et de demain.

Les organisations syndicales mobilisées condamnent les attaques injurieuses et inacceptables du Medef contre le mouvement social et les syndicats. Ces propos entretiennent un climat délétère qui encourage des menaces contre les militant-es et les salarié-es mobilisé-es. Ni la surenchère au Sénat, ni l’entêtement du gouvernement n’entameront notre détermination.

Depuis le début du conflit, la lutte paie et le gouvernement s’est vu contraint de céder à des revendications sectorielles légitimes. Pour autant, il s’obstine encore à ne plus rien lâcher sur la loi, en particulier sur la primauté des accords d’entreprise sur les accords de branches et la loi, le chantage par les accords de maintien et de développement de l’emploi, le référendum d’entreprise, la facilitation des licenciements, le temps de travail, la médecine du travail, la pénalisation financière des privé-es d’emploi…

Ces éléments constituent le coeur de la lutte que mènent les organisations syndicales et la raison pour laquelle elles exigent depuis le début le retrait du projet et l’ouverture d’une négociation pour de nouveaux droits.

Depuis le 20 mai, les organisations syndicales et de jeunesse ont demandé à être reçues par le Président de la République. Cette requête est restée à ce jour sans réponse alors que depuis trois mois, les organisations ont des propositions à faire valoir et sont prêtes à discuter.

Dès aujourd’hui, les organisations appellent à poursuivre et à amplifier les mobilisations :

en multipliant, en participant et en soutenant les actions décidées par les salarié-es en assemblées générales, y compris par des grèves ; en travaillant à des temps forts de convergence de luttes interprofessionnelles par la grève et les manifestations,

en organisant ou en renforçant les journées déjà engagées du 6 au 13 juin dans les secteurs professionnels et sur tout le territoire ;

en assurant le succès de la votation organisée dans toutes les entreprises, services, lieux d’études, dont les résultats seront remis lors d’une grande mobilisation fin juin.

Elles invitent tous-tes les salarié-es, jeunes, retraité-es, privé-es d’emploi à participer massivement à la manifestation nationale du 14 juin à Paris et à renforcer la mobilisation pour le retrait de la loi travail et pour de nouveaux droits.

Les organisations se retrouveront le 8 juin afin de préparer le 14 juin et ses suites.

Paris, le 2 juin 2016

CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL