Demande de mise en place d’une cellule de crise Etat, Ville, Département, associations sur la ville de Toulouse

La LDH de Toulouse écrit aux responsables des pouvoirs public

Monsieur le maire de Toulouse

Monsieur le préfet de la Haute Garonne,

Monsieur le Président du Conseil Départemental de la Haute Garonne,

Devant l’urgence sociale des toulousaines et des toulousains confrontés aux contraintes du confinement, et au vu de l’extrême précarité que vivent les populations vulnérables présentes sur notre territoire, nous appelons les pouvoirs publics, Ville, Département, État, à mettre en place une coordination de l’aide et de la solidarité à l’échelle de Toulouse.

Il y’a aujourd’hui nécessité urgente de :

  • faire un état régulier des besoins sociaux repérés ;
  • préparer une réponse concertée des acteurs sociaux,  qu’ils soient professionnels ou bénévoles ;
  • décliner les actions à mener au niveau territorial ;
  • anticiper et organiser la suite « post confinement ».

Au vu de la possible durée du confinement, nous demandons aux pouvoirs publics de coordonner de façon partagée la solidarité et l’entraide des particuliers et des acteurs socio-économiques en mesure de répondre aux besoins vitaux émanant des habitants et répercutés par les associations toulousaines. Le dispositif à mettre en place doit être de nature à abonder en ressources disponibles localement, notamment en ce qui concerne l’aide alimentaire, associant étroitement les associations d’aide et de solidarité toulousaines sur le mode qui avait été mis en place lors de la catastrophe d’AZF.

A ce jour, une cellule de crise interne fonctionne au sein de la Ville de Toulouse, un dispositif de cette nature associant les acteurs de la société civile a été également mis en place avec les services de l’Etat à la préfecture de la Haute-Garonne. Une telle dispersion des initiatives nous parait dommageable et inadaptée face à la crise que nous connaissons.

Nous demandons la mise en place d’une initiative regroupant l’ensemble des pouvoirs publics présents sur le territoire toulousain, mettant en œuvre des mesures de solidarité urgentes ouverte aux acteurs de la société civile engagés auprès des habitantes et habitants dans la détresse.

La section toulousaine de la Ligue des Droits de l’Homme, s’associe aux organisations de solidarité intervenant auprès des populations précaires et démunies qui souhaitent l’organisation sans délai de cette cellule de crise. Elle est prête à être partie prenante d’une telle initiative en y jouant activement son rôle de défense des droits et de promotion de la citoyenneté.

Face à de tels enjeux citoyens et au regard de la situation d’urgence que nous connaissons, vous comprendrez que nous rendions cette lettre publique.

Avec nos meilleurs sentiments républicains.