Gilets jaunes : les propositions de la France insoumise pour répondre aux attentes

Communiqué du groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale

Les gilets jaunes, soutenus par plus de 70 % des Français·e·s ont exprimé pour le deuxième week-end consécutif leur colère et leurs attentes, qui ne retombent pas aujourd’hui.

Partout en France, des revendications de justice sociale et environnementale se sont exprimées pacifiquement mais avec la détermination du désespoir. Ce désespoir est le produit de la politique du président des riches, injuste et méprisante. Celui qui disait cet été « qu’ils viennent me chercher » est responsable du fait que les gens l’aient pris au mot .

Le groupe parlementaire de la France insoumise demande ce jour, alors que le budget 2019 n’est pas encore voté, la mise au vote immédiat des mesures suivantes :
– le rétablissement de l’ISF
– la suspension des hausses des taxes sur les carburants

Alors que le discours du président devant le Conseil National de la Transition Écologique ne dessine aucune vision cohérente de ce que doit être la planification écologique et l’écologie populaire, nous proposons de rectifier le budget :
– la fin des niches fiscales anti-écologiques (kérosène aérien, fioul des bateaux de croisière, gazole routier)
– la fin de l’injustice fiscale par l’établissement de 14 tranches d’impôts
– la re-nationalisation des autoroutes
– la réaffectation des 40 milliards du CICE à la transition écologique, notamment de façon prioritaire vers la rénovation thermique des 7 millions de logements « passoires »
– Enfin, dans le cadre des discussions budgétaires, la réception d’une délégation de gilets jaunes à l’Assemblée Nationale pour que leurs propositions soient entendues par les députés

L’écologie sera populaire ou ne sera pas.