Toulouse dit toujours NON à la loi El Khomri

Après la réussite de la journée de blocages ( par l’intersyndicale et Nuit Debout) du lundi 13 juin, ce mardi 14 juin Toulousain a encore une fois été marqué par une manifestation importante contre la loi travail.

Un million à Paris, un million trois cent mille en France…Contrairement à l’essoufflement annoncé par le gouvernement, il semblerait que cette 14ème journée de manifestation soit une des plus forte mobilisation depuis le début du mouvement ! Un réel raz-de-marée national !

A Toulouse, la réponse a été à la hauteur : Malgré un grand nombre de manifestants partis rejoindre la capitale en bus, pas moins de 20 000 manifestant-es, très convaincu-es, ont constitué un cortège dense, dynamique et déterminé s’étendant du pont des Catalans jusqu’à la place Jeanne d’Arc. Un grand nombre de secteurs du monde du travail, privé comme public, étaient présents : cheminots grévistes depuis 15 jours , aéronautique, Airbus, Latécoère, traminots de Tisseo, aussi en grève en ce moment, CAF, télécoms, spectacle, éducation et enseignement supérieur, retraités, La poste, hospitaliers… Suivait également le cortège des jeunes, Nuit-Debout et du CIP. Au niveau politique et associatif, un cortège avec Ensemble, NPA,PG, OCML-VP, CNT, Attac, DAL, les JC et le PCF.

On été scandés avec ferveur les slogans familiers depuis le début du mouvement tels que

« Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère. On n’en veut pas, de cette société-là ! »,

« Aujourd’hui dans la rue, demain on continue ! ».

Cette manifestation départementale avait été appelée par l’intersyndicale ( CGT, FO, Solidaires, FSU, CNT-SO) et rejointe par les Nuits Debout.

Ni l’Euro, ni le gouvernement, ni sa police n’ont pour l’instant entamé la détermination contre la loi travail et son monde !
Continuons jusqu’au retrait total !
Parmi les autres actions qui ont marqué ces derniers  jours, citons entre autre:
– La réussite de l’opération « On arrête tout » à l’appel des collectifs « Y a pas d’arrangements  » et Nuit debout lundi 13 juin avec des barrages filtrant sur des points stratégiques, sur le périphérique et aux péages. Dans la bonne humeur et pacifiquement il y a eu distribution de tracts, musique, radio, bonbons et sourires. Cette action venait compléter les blocages des dépôts de bus Tisséo organisés par l’intersyndicale empêchant tout bus de circuler à Toulouse ce matin là.
– Hier soir pour la première soirée « privée » organisée par la Banque Populaire pour l’ouverture du festival Rio Loco, un collectif formé de la Coordination des intermittent-e-s et Précaires, Nuit Debout, le DAL ainsi que le collectif « Y’a pas d’arrangement » a bloqué la grande scène du festival afin de faire valoir ses revendications concernant à la fois les accords Unedic et le rejet de la loi travail et son monde !
Toulouse ne semble pas décidée à baisser le niveau de résistance, bien au contraire: d’autres actions vont suivre.
Déjà d’autres dates de mobilisations, les 20, 23 et 28 juin ont été annoncées mais sans plus de précisions aujourd’hui.
Le collectif Nuit Debout organise quant à lui une soirée « Casseroles Debout » Vendredi 17 JUIN 19h30 devant les Mairies partout en France. Un concert de casseroles place du Capitole pour faire du bruit et obtenir le retrait de la loi Travail.