Urgence sociale, et si on interdisait les licenciements?

La crise sanitaire provoque une crise sociale terrible. Les plans sociaux se multiplient. Mais trop souvent la crise est un prétexte pour licencier, assurer des restructurations financières. quitte à mettre sur le carreau des dizaines de milliers de salarié-e-s et à ruiner des régions entières, alors que l’aide publique afflue. Il est plus que temps d’interdire ces licenciements.
Lire la suite sur Médiapart, le blog de Myriam Martin