VALLS DÉGAGE ! Votre loi on n’en veut pas !

Le gouvernement Hollande/Valls est aux abois après le 49-3.
Les policiers sont utilisés, non pour protéger, mais pour créer des incidents. Pire : après les violences contre les lycéens, surgissent des attaques policières contre des locaux syndicaux à Fos-sur-Mer et contre des grévistes dans les raffineries.
Par trois fois, ce gouvernement n’a pas eu de majorité : pour imposer la loi Macron, la déchéance de nationalité, et la loi Travail. Il doit retirer cette loi.
Sinon les grèves (raffi neries, routiers, RATP), les manifestations, les Nuit Debout l’obligeront à partir !

Un gouvernement de menteurs
Il affirme que la loi Travail ne diminue pas les droits. Mais il vient de donner raison aux chauffeurs routiers : ils ne voulaient pas que le tarif des heures supplémentaires baisse de 25 à 10% comme l’autorise la loi Travail. Ils ont gagné après trois jours de grève !
Donc Hollande/Valls mentaient et ils continuent :
• Leur loi autorise à travailler plus en gagnant moins !
• Leur loi généralise un Code du travail différent d’une entreprise àl’autre.
• Leur loi permet de licencier sans motif quiconque refuserait une modifi cation de son contrat de travail avec une baisse de son salaire
« pour maintenir l’emploi ». Cela est contraire aux conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT).
• Les femmes seront les plus menacées, très nombreuses dans les petites entreprises sans présence syndicale.
Un Code du travail protecteur, c’est possible !
Une société sans chômage, c’est possible !
• La loi et les conventions collectives doivent protéger : aucun accord d’entreprise ne doit leur être inférieur en droit.
• Il faut revenir immédiatement aux 35 heures réelles, vers les 32 heures, avec créations d’emplois et maintien des salaires.
• Les dividendes ne doivent plus aller dans les paradis fi scaux, mais servir au progrès: travailler moins, travailler toutes et tous, avec des salaires égaux entre femmes et hommes, pour un travail de qualité et moins intensif.
• Généralisons le principe de la Sécurité sociale : si le poste de travail est menacé, tout salarié reste payé par un fonds collectif, jusqu’au retour à un nouveau poste.
• Les chômeurs ont droit à un salaire de remplacement dans la dignité.

Le 14 juin : des centaines de milliers vers Paris.
Ce gouvernement est illégitime. Censurons-le dans la rue !
Les syndicats unis proposent une gigantesque manifestation nationale à Paris le 14 juin.
Hollande vient de déclarer à la radio (France Culture) qu’en 1968, il y avait des millions de grévistes. Prenons-le au mot : soyons des millions dans la rue et la grève !

Agissons pour une alternative de gauche tout de suite.

Avec les jeunes, les citoyen-nes des Nuit Debout, avec les syndicalistes, les associations, les forces de gauche opposées à Hollande/Valls,
c’est le moment de s’associer pour une autre politique.
Unissons-nous pour débattre de nouveaux droits, d’une démocratie effective, d’une 6e République sociale et écologique.
C’est le peuple souverain qui doit décider.tract26mai2